lundi 17 août 2015

Financer le livre par la pub

Dans la plupart des secteurs, la publicité est arrivée en sauveur, c'est notamment le cas des journaux qu'ils soient sous format papier ou sur sites internet.
J'ignore pourquoi le marché du livre n'a pas accueilli de publicité, ne serait-ce que sur la quatrième de couverture appelée aussi « plat verso ». On peut aussi envisager d'autres endroits pour accueillir de la publicité. Ce pourrait faire l'objet d'un contrat entre la société qui représente la marque publicitaire et l'éditeur ou l'auteur du livre.

Les publicitaires cherchent des supports papiers ou numériques, le monde de l'édition possède des supports, alors pourquoi ne pas passer des deals afin que l'auteur ou l'éditeur recueille dès la parution du livre un montant déterminée à l'avance. L'auteur gagne ainsi de l'argent dès la parution du livre et la publicité assoit la marque dans le temps pour un prix somme toute raisonnable puisqu'il est fixe.

Les écrivains se plaignent de plus en plus de ne pas bénéficier d'avance sur les recettes de leurs œuvres mais les éditeurs ripostent que la crise ne leur permet plus de donner ces avances. En sponsorisant les œuvres dès leur publication, les auteurs pourraient bénéficier d'une somme plus ou moins importante dès la parution de leurs livres.

Plus un livre va se vendre, plus le montant donné par le sponsor va être important. Reste à fixer un montant alors même qu'on ignore le nombre d'exemplaire vendu. Je pense que la notoriété de l'écrivain et le nombre d'exemplaires vendu de ses précédents livres va jouer pour fixer ce montant. Il y aura toujours une part de hasard, cela peut être favorable à l'écrivain comme au publicitaire. Disons que le montant pourrait varier entre 500 et 20.000 euros.

Aujourd’hui de nombreux blogs sont financés par la publicité. J’écris moi-même des articles sponsorisés. Voir ici : http://www.cumps.org/blogs/ et ici : http://www.cumps.org/tarifs/

Comme dans les films sponsorisés par des marques publicitaires, je suis prêt à écrire un roman sponsorisé par la pub. Exemple :
Nicolas venait de se réveiller en sursaut. Il enfila rapidement son jean Levis 501 dans lequel il se sentait si bien, bu un Coca-Cola et avala un morceau de poulet qu’il avait acheté au KFC la veille, puis alla se brosser les dents avec le dentifrice Signal Ultra blanc qui rendait ses dents particulièrement blanches avant de filer vers sa Renault Kadjar pour retrouver sa nouvelle petite amie Céline.